Actualité
Le 17 avril 2019

Le consentement éclairé digitalisé

Aucune opération médicale ne peut être effectuée sans le consentement libre et éclairé préalable du patient. Pour des soins de routine il peut être tacite. Toutefois pour des soins plus importants comme une opération, il est nécessaire d’avoir une preuve écrite de l'information donnée sur la thérapie proposée et ainsi décider d’accepter ou non l’opération ou traitement médical.

Certains patients ont des difficultés à nouer une relation avec leur médecin et la complexité de la médecine ne facilite pas le dialogue. Pourtant l ’importance de la relation qui se nourrit entre le malade et son médecin est clé, car elle participe à la qualité et la sécurité des soins. Le médecin se doit de fournir des informations claires en instaurant un vrai dialogue pour rassurer et informer.

Face aux problèmes de communications et d’incompréhension qui peuvent survenir dans cette relation, des solutions innovantes voient le jour, au-delà des démarches comme les aspects techniques, les coûts et la gestion du temps.

Le consentement libre et éclairé tend à se dématérialiser, grâce à ces nouvelles solutions qui mettent en amont des explications claires, compréhensibles et précises souvent visuelles. Ainsi, le consentement éclairé dématérialisé permet non seulement d’améliorer l’information au patient mais également de garder une traçabilité de l’information numérique grâce aux  Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Parmi les sociétés innovantes sur la question :

  • Persomed propose une offre globale pour informer le patient. Ce sont des explications accessibles qui sont mises sur des supports actuels et adaptés. L’information est prescrite par voie papier, électronique, sms et courriel. Le patient accède par la suite à 30 minutes de vidéos expliquant les éléments de l’opération.
    Puis, il valide en ligne qu’il a bien compris et qu’il est prêt. Ainsi, il a une traçabilité et une preuve du contenu de l’information fournie.
  • Calimed santé, quant à elle, crée et développe des solutions et des services évolutifs, connectés afin de répondre au mieux aux besoins spécifiques de chaque spécialiste médical et chirurgical. Elle a créé un progiciel, solution qui recueille le consentement numérique libre et éclairé du patient.  Avec cette solution, il est possible de s’assurer de la compréhension de l’acte chirurgical grâce à une plate-forme web couplée à un algorithme innovant en répondant à un questionnaire interactif et personnalisé dont le contenu est validé par des experts et conforme aux documents des sociétés savantes.
  • Surgelife a pour objectif d’améliorer la qualité de compréhension du patient tout en faisant gagner du temps au chirurgien et à son équipe.  Pour recueillir le consentement par voix dématérialisée, le chirurgien s’appuie sur un clip 3D qui améliore la compréhension et la mémorisation. Le patient connecté reçoit par e-mail : le consentement éclairé, la fiche d’information, le clip 3D de son opération et tout autre document si le chirurgien le souhaite. Il peut signer les documents en ligne et l’assistante n’a plus besoin de récolter les documents et de les classer dans le dossier. Tout est stocké sur la plateforme e-santé Surgelife.
  • ASSPRO développe également sa propre plateforme de consentement éclairé digitalisé, disponible prochainement.

Quelques liens :

http://sante.lefigaro.fr/article/tests-genetiques-vers-un-consentement-dynamique-/

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019/02/21/31003-20190221ARTFIG00141-l-intelligence-artificielle-peut-elle-etre-ethique.php

Vous souhaitez recevoir l'ensemble de nos actualités ?